Colloque EME

SOIGNER PAR ULTRASONS

Tout le monde connait l'échographie. C'est sans doute l'utilisation la plus répandue des ultrasons et c'est encore aujourd'hui une des techniques les plus utilisées dans le monde de l'imagerie médicale.
On connait moins les applications thérapeutiques des ultrasons. Principal avantage: atteindre d'une manière non-invasive, des zones dont l'accès est délicat, comme le cerveau.
Ainsi, des malades souffrant de tremblements essentiels ou de tremblements Parkinsoniens, peuvent déjà bénéficier de cette technique (En Suisse et dans d'autres pays, mais pas encore en France).

Le principe est de bruler la zone responsable des tremblements, sans endommager le reste du cerveau et sans ouvrir la boite crânienne.
La recherche nous laisse déjà entrevoir d'autres applications comme, la stimulation de certaines zones ou l'ouverture momentanée de la barrière hémato-encéphalique, pour permettre la délivrance de chimio-thérapie, aux malades souffrant de tumeurs.
Nous avons rencontré le Pr Jean-François Aubry* dans son laboratoire de l'Institut Langevin, pour en savoir plus.
*(Dir de recherches au CNRS - Pdt de la Sté Internationale de thérapie par ultrasons)

La SCP ou Stimulation Cérébrale profonde

La SCP ou Stimulation Cérébrale profonde, Qu' est-ce que c'est ? Comment ça fonctionne ? A qui ça s'adresse ? Quels résultats et quels bénéfices dans le temps pour les malades atteints de Parkinson?... Nous avons posé toutes ces questions et bien d'autres au Professeur Bertrand Degos, Chef de service neurologie à l'hôpital Avicenne.

Sclérose en plaques : point sur les pistes de recherche.

La sclérose en plaques touche près de 100.000 personnes en France. C'est une maladie inflammatoire du système nerveux qui évolue par poussées. Quels traitements et surtout quelles avancés peut-on espérer dans la prise en charge de la SEP. Nous avons rencontré Bruno Stankoff, Professeur en neurologie à l'hôpital Saint-Antoine et chef d'équipe à l'ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière) pour faire le point.

Epilepsie : points sur les thérapies

L'épilepsie est la seconde maladie neuro-dégénérative après Alzheimer. 600.000 personnes en souffrent, dont 90.000 enfants. 25% des malades, soit 150.000 personnes sont pharmaco-résistants. Le Professeur Sophie Dupont, Chef du service de réadaptation neurologique à la pitié salpêtrière, nous aide à y voir plus clair en faisant un tour d'horizon des traitements disponibles.

ALZHEIMER : bloquer la maladie avant l’apparition des symptômes, piste de recherche N°1

Grace aux marqueurs et aux progrès de l'imagerie, on sait repérer l'apparition des lésions provoquées par la maladie d'Alzheimer dans le cerveau, bien avant que les premiers symptômes ne se manifestent, mais on ne sait pas encore bloquer leur évolution. Cette étape, sur laquelle de nombreuses recherches se concentrent sera décisive dans la lutte contre ce fléau.
Alzheimer est aujourd'hui la quatrième cause de mortalité en France. En 2020 on estime qu'un français sur quatre, âgé de plus de 65 ans, sera concerné par la maladie, tandis que plus d'un million sera directement touché.
Pour en savoir plus, nous nous sommes rendu au centre des maladies cognitives de la Pitié-Salpêtrière et nous avons interviewé son directeur, le Pr Bruno Dubois: Comment se manifeste la maladie? Quels signes doivent nous alerter? Quelles sont les pistes de recherches... Le Professeur Bruno Dubois nous livre ses réponses.

Pages

S'abonner à Front page feed