Colloque EME

Dr Jean-Louis ETIENNE

Jean-Louis ETIENNE a un parcours assez singulier, puisqu’il a débuté par une formation de tourneurfraiseur avant de faire médecine. Après un internat en chirurgie, une spécialité de nutrition et de biologie du sport, il met ses compétences de médecin au service d’un rêve : explorer, arpenter le monde.
Il fait ses premières traversées de l’Atlantique sur le Bel Espoir du Père Jaouen pour la réhabilitation des toxicomanes, puis avec Alain Colas pour un record de l’Atlantique.
En 1977-78, il est médecin sur Pen Duick 6 d’Eric Tabarly pour la Course autour du monde. Après de nombreuses expéditions en Himalaya, en Patagonie, au Groenland Jean-Louis Etienne réalise sa première grande aventure personnelle.
Le 14 mai 1986, il est le premier homme à atteindre le pôle Nord en solitaire, tirant lui-même son traîneau pendant 63 jours. Fort de cette expérience, il se lancera dans l’organisation de ses expéditions.
Entre juillet 1989 et mars 1990, il est co-leader avec l’Américain Will Steger de l’expédition internationale Transantarctica et réussit en traîneaux à chiens la plus longue traversée de l’Antarctique jamais réalisée : 7 mois, 6300 km.
Infatigable défenseur de la planète, Jean-Louis ETIENNE a mené entre 1990 et 1996 plusieurs expéditions à vocation pédagogique pour faire connaître les régions polaires et comprendre le rôle qu’elles jouent sur la vie et le climat de la terre. Il fait construire le voilier polaire Antarctica, aujourd’hui Tara, et part en 1991-1992 pour la Patagonie, la Géorgie du Sud et la péninsule Antarctique. En 1993-1994, c’est l’expédition au volcan Érébus, en 1995-1996, l’hivernage au Spitzberg.
Au printemps 2002, il réalise la Mission Banquise, une dérive de trois mois sur la banquise du pôleNord, à bord du Polar Observer pour un programme de mesures et d’informations sur le réchauffement climatique.
De décembre 2004 à avril 2005, il dirige une expédition sur l’île Clipperton avec des chercheurs du Muséum, IRD, CNRS, pour réaliser un inventaire de la biodiversité et un état de l’environnement de cet atoll français du Pacifique.
De septembre 2007 à octobre 2008 il est Directeur Général de l’Institut Océanographique – Fondation Albert 1er, Prince de Monaco.
En avril 2010, il réussit la première traversée de l’océan Arctique en ballon rozière.
Sa prochaine expédition sera une mission de 2 ans autour de l’Antarctique à bord du POLAR POD, une Station Océanographique Internationale, pour l’étude du Courant Circumpolaire Antarctique, un acteur majeur du climat de la Terre et une immense réserve de biodiversité marine encore méconnue.